Les Petits Loups Thouaréens

Les Petits Loups Thouaréens

6 premiers mois de marche : comment trouver chaussure à son pied ?

La plante des pieds est très sensible et les chatouilleux expérimentent mieux que personne car elle est extrêmement riche en « extérocepteurs* ».

Ces récepteurs sont des capteurs sensoriels très sensibles au toucher qui font remonter les sensations jusqu'au cerveau de l'enfant. Ils permettent aux jeunes marcheurs pieds nus de percevoir la différence entre un terrain lisse et dur et un terrain plus mou et accidenté. En clair toutes les informations ils vont servir allons enfants à se rééquilibrer en fonction du terrain sur lequel il marche.

 

L'enfant qui porte des chaussures à semelles épaisses ne peut recevoir aussi bien ces informations puisque les semelles agissent comme un isolant entre le sol et le pied. Or l'enfant qui n'a pas encore la maitrise de la marche a grand besoin de ces informations pour se rééquilibrer et ne pas tomber. De plus la cheville présente de nombreux récepteurs articulaires qui permettent à l'enfant de percevoir sa posture et ses mouvements. Si sa cheville est immobilisée dans la chaussure, l'enfant dispose de moins d'informations sur ses mouvements. Des chaussures aux semelles rigides et épaisses rendent l’enfant mal à l’aise dans ses appuis plantaires et dans son corps, ce qui peut entraîner un inconfort, des difficultés à se mouvoir librement, des chutes, voire des tensions.

 

À cette période la cheville est tout à fait capable de recevoir le poids du bébé lorsqu'il est debout. Elle a justement besoin de se muscler et de se fortifier : si elle est immobile, les muscles de la cheville ne travaillent pas, la cheville devient fragile et plus sensible aux éventuelles entorses.

 

Ainsi les chaussures à tige haute et à semelle épaisse sont à bannir jusqu'à ce que la marche soit complètement fluide. Pendant les 6 premiers mois de l'acquisition de la marche, préférez le bonheur d'être pieds nus ou dans des chaussures souples avec une semelle fine laissant la cheville libre.

 

*Extérocepteur : structure nerveuse dans la peau ou muqueuses dont le rôle est de capter les modifications du milieu extérieur et de stimuler les fibres sensitives extéroceptives.

 

Article tiré de Assistante Maternelle Magazine - # 148 - Novembre 2017

 

 



09/11/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Famille & enfants pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 66 autres membres